Articles

Macroangiopathie diabétique et athérosclérose

Résumé

Dans la présente étude, nous avons comparé et analysé les données publiées liées à la pathogenèse de la maladie des gros vaisseaux dans le diabète. L’opinion dominante semble être que le diabète accélère le mécanisme qui conduit au développement de l’athérosclérose classique. Cependant, comme alternative, nous avons amassé des données indiquant la présence d’une macroangiopathie diabétique. Ce phénomène comprend une constellation d’anomalies de gros vaisseaux non athérosclérotiques. Aujourd’hui, nous savons que l’accumulation de matériau acide-Schiff (PAS) positif périodique, sous forme de laminine, de fibronectine et de collagène de type IV, se produit avec de l’acide hyaluronique et divers types de dépôts de tissu conjonctif et de calcium. Tous ces changements se produisent indépendamment de la présence d’athérosclérose dans les gros vaisseaux des patients diabétiques. Il nous semble que ces observations soulignent que le concept de macroangiopathie diabétique spécifique est une hypothèse de travail plus fructueuse que la théorie habituelle d’un lien entre l’athérosclérose et le diabète. Il fournit une relation causale (bien que le mécanisme soit inconnu) entre de tels changements et le métabolisme anormal du diabète et un contexte pour la stratégie et les tactiques de recherche, visant enfin à la possibilité de prévention et / ou de traitement de cette maladie commune et dangereuse.