Articles

Le rôle des métadonnées

Le catalogue de Lightroom Classic est simplement une base de données d’informations sur nos photos. Apprendre à modifier et à ajouter ces informations peut nous aider à gérer, trouver et organiser nos photos au fil du temps.

Les métadonnées sont des informations sur vos photos. Certaines métadonnées sont créées et appliquées à vos photos au moment où l’obturateur est pressé, ce qu’on appelle les métadonnées EXIF. Cela inclut des informations telles que la vitesse d’obturation, l’ISO, l’ouverture, la date / heure de capture, etc. Ces métadonnées EXIF sont automatiquement ajoutées au catalogue lors de l’importation. Au-delà de ces métadonnées EXIF, Lightroom Classic nous donne également la possibilité d’ajouter plus d’informations sur chaque photo, telles que des mots-clés, des titres, des légendes, des notes d’étoiles, des drapeaux et une foule d’autres points de données. Plus nous ajoutons de données au catalogue (qui est une base de données après tout), plus nous pouvons exploiter ces données dans nos flux de travail.

Le panneau de métadonnées

Ces informations sont si importantes que Lightroom Classic les affiche de différentes manières. L’emplacement le plus connu, et où vous pouvez trouver le plus de données en un seul endroit, est le panneau de métadonnées. Situé dans les modules Bibliothèque et Carte, le panneau de métadonnées peut être configuré pour afficher les informations sur une photo sélectionnée de différentes manières. En haut du panneau de métadonnées se trouve un menu déroulant qui donne accès aux différentes vues.

Nous connaissons probablement mieux la vue par défaut, qui comprend les métadonnées EXIF les plus utiles ainsi que des champs pour saisir des informations telles que le titre, la légende, les droits d’auteur, etc. En haut de cette vue se trouve le champ Nom de fichier, qui est un champ modifiable qui peut être utilisé pour renommer la photo sélectionnée si nécessaire. Certains champs sont modifiables, mais la plupart ne le sont pas car cela dépend vraiment du type d’information.

À droite de certains champs se trouve une petite icône avec une flèche orientée vers la droite, qui, lorsqu’on clique dessus, peut effectuer une tâche spécifique. Placez votre curseur sur chaque bouton pour voir une info-bulle décrivant ce qu’il fera pour chaque point de données. Par exemple, l’icône associée au champ Dossier basculera la vue sur le dossier contenant la photo sélectionnée, tandis que l’icône associée aux dimensions de pixels recadrées ouvrira la photo sélectionnée dans l’outil Recadrer.

Dans les cas où les données peuvent être appliquées à un grand nombre de photos (ou même à toutes les photos), vous pouvez envisager de créer un préréglage de métadonnées pour faciliter l’application rapide et cohérente de ces informations. Je trouve que les champs URL des Droits d’auteur, du Statut des droits d’auteur, du Créateur, des Conditions d’utilisation des Droits et des informations sur les droits d’auteur sont de bons candidats pour être inclus dans un préréglage. Voici comment:

Première étape : Cliquez sur le menu déroulant Préréglage en haut du panneau de métadonnées et choisissez Modifier les préréglages (ou accédez à Métadonnées > Modifier les préréglages de métadonnées).

Deuxième étape: Dans la boîte de dialogue Modifier les préréglages de métadonnées, saisissez les informations pertinentes pour les champs que vous souhaitez inclure dans le préréglage. Dans mon cas, j’ai rempli les champs liés aux droits d’auteur et aux coordonnées.

Troisième étape: Assurez-vous qu’une case à cocher apparaît à côté de tout champ pour lequel vous souhaitez insérer vos propres données (comme les champs mentionnés ci-dessus) et décochez les champs vides (sauf si vous souhaitez effacer les informations contenues dans les propres métadonnées de la photo pour ce champ).

Quatrième étape: Cliquez sur le menu déroulant Préréglage en haut et choisissez Enregistrer les paramètres actuels en tant que Nouveau préréglage, puis donnez au préréglage un nom significatif pour terminer le processus.

Ce préréglage de métadonnées peut maintenant être appliqué en tant qu’opération par lots à n’importe quel nombre de photos sélectionnées ou vous pouvez le configurer pour qu’il soit appliqué dans le cadre du processus d’importation. Passons à la boîte de dialogue d’importation pour voir quelles métadonnées peuvent être entrées à partir de là.

Pendant l’importation

Dans la boîte de dialogue d’importation, que vous utilisiez l’une des options de copie, de déplacement ou d’ajout, vous verrez toujours le panneau Appliquer Pendant l’importation. Dans ce panneau, vous pouvez appliquer un préréglage de développement, un préréglage de métadonnées et des mots clés. Chacune de ces choses peut toujours être appliquée après l’importation, mais choisir de les appliquer au moment de l’importation peut rendre le processus plus efficace.

Personnellement, je n’ai pas tendance à appliquer un préréglage de développement à ce stade, mais j’applique toujours le préréglage de métadonnées que j’ai créé et qui contient mes droits d’auteur et mes coordonnées. En cliquant sur le menu déroulant Métadonnées, vous verrez tous les préréglages précédemment créés, ou vous pouvez choisir l’option Modifier pour en créer un à partir d’ici.

Il est essentiel de se rappeler que tout ce que vous sélectionnez dans ce panneau sera appliqué à toutes les photos importées à ce moment-là. Ce n’est pas un problème pour mon préréglage de métadonnées, car je l’ai créé avec toutes les photos à l’esprit. Cependant, si vous choisissez d’appliquer des mots clés à ce stade, vous devez choisir des balises qui s’appliquent également à toutes les photos importées. Après l’importation, tous les mots clés appliqués seront affichés dans le panneau de liste de mots clés et toutes les métadonnées appliquées apparaîtront dans le panneau de métadonnées.

Affichage des métadonnées

Il n’est pas toujours souhaitable ou pratique d’appeler le panneau de métadonnées lorsque vous souhaitez voir un bit de données spécifique, mais heureusement, vous avez des options. L’un des moyens les plus pratiques d’afficher diverses combinaisons de métadonnées est sur les vignettes en mode Grille du module de bibliothèque. Il existe trois styles d’affichage de grille différents, et tous peuvent être personnalisés via le menu Options d’affichage View>.

Lorsque l’onglet Grille est actif, vous pouvez choisir quel style de vue grille sera utilisé et quelles informations (le cas échéant) seront affichées. L’option la plus propre est les cellules compactes avec toutes les options désactivées, ce qui affiche simplement la vignette sans informations. Cependant, même dans ce mode, vous pouvez cocher la case Afficher les info-bulles de l’image dans la section Options pour activer un petit affichage des métadonnées lorsque vous passez votre curseur sur la photo. Cocher la case Afficher les extras de la grille ouvre la possibilité d’afficher quelques bits de métadonnées au-dessus et en dessous de la vignette, et vous pouvez configurer les types de données via la section Extras de cellules compactes. Le passage de Cellules compactes à des Cellules développées via le menu déroulant en haut affiche le plus d’informations, qui sont configurées dans la section Extras de cellules développées. Une fois que vous avez configuré vos options préférées pour chaque vue, vous pouvez fermer cette boîte de dialogue et parcourir les différents styles en appuyant sur la touche J.

En passant à l’onglet Loupe de la boîte de dialogue Options d’affichage, vous pouvez personnaliser l’affichage des métadonnées qui apparaissent sous forme de superposition lors de la visualisation de photos en vue Loupe.

Il existe deux superpositions d’informations différentes qui peuvent être personnalisées pour afficher les métadonnées de votre choix. En vue Loupe, vous pouvez parcourir ces deux superpositions ou pas de superposition en appuyant sur la touche I. La superposition d’informations actives est également ce qui est affiché dans cette info-bulle qui apparaît lorsque vous passez votre curseur sur une vignette en mode Grille ou sur la pellicule.

Nous avons également un petit sous-ensemble de métadonnées affichées au bas du panneau d’histogramme dans la Bibliothèque et les modules de développement.

Cette base de métadonnées ne fait qu’augmenter sa valeur pour vous et votre capacité à trouver, organiser et gérer votre photothèque au fil du temps. Profitez-en au maximum, par exemple en créant votre propre tableau de bord de catalogue à partir de collections intelligentes.